Le Mag

sans-titre-1

Sous le soleil : 5 astuces pour éviter la surchauffe

L’été, le soleil, la mer, la décontraction ! C’est si bon qu’on en oublierait presque que notre peau peut souffrir de cette situation et rapidement surchauffer… Parce qu’un coup de soleil est rarement synonyme de coup d’amour et encore moins d’un coup de je t’aime cet été on adopte 5 bonnes pratiques pour éviter de brûler et épargner durablement son épiderme !

Haute protection solaire, sinon rien

Une protection solaire adaptée à son phototype est le premier réflexe à adopter pour éviter la surchauffe. En limitant la pénétration des rayons UVA et des UVB dans la peau, les protections solaires minimisent les risques d’inflammation, de coups de soleil et de vieillissement prématuré de la peau. Pour éviter d’adopter le look écrevisse (peau rouge) ou le style serpent (peau qui mue), on n’oublie pas d’armer son épiderme avant le bain de soleil… mais aussi pendant et après avec un soin après soleil régénérant ! Huile sèche, lait, crème, il ne vous reste plus qu’à choisir la formulation qui vous convient le mieux. Et n’oubliez pas : l’opération est à renouveler toutes les deux à trois heures.

 

Toujours à la bonne heure !

Armé de sa crème solaire, on se croit immunisé contre les rayons responsables du vieillissement prématuré de la peau… Que nenni ! Si la protection solaire protège des rayons UVA et UVB, elle ne les arrête pas pour autant. Raison pour laquelle on ne parle plus aujourd’hui d’«écran total » mais bien d’une protection équilibrée anti-UVB-UVA et des indices de protection solaire des crèmes solaires et de leur catégories de protection contre le soleil: très haute, haute, moyenne et faible (les 2 premières étant les plus conseillées par les dermatologues). Pour éviter la surchauffe, jouez-la comme les habitants du pourtour méditerranéen (Espagne, Grèce, Italie…) en évitant de vous exposer lorsque le soleil est au zénith. C’est entre 11 heures et 16 heures, lorsque l’astre solaire atteint son plus haut niveau que les rayons UV sont les plus virulents.

La panoplie du parfait vacancier

Des lunettes de soleil, un chapeau, T-shirt ou un paréo : autant d’accessoires qui ne servent pas qu’à faire joli sur la plage… Pour attaquer la session de Stand-Up Paddle, on n’hésite pas à dégainer la combinaison anti-UV. Pour disputer un match de raquettes ou partir en randonnée à la montagne, on priorise des vêtements amples, clairs et longs qui protègent mieux contre le choc des UV et de la chaleur. On n’oublie pas également de prendre refuge à l’ombre le plus souvent possible. Car non, le parasol ne sert pas qu’à se repérer sur la plage… il sert aussi à se protéger du soleil !

Jamais sans ma bouteille d’eau

L’hydratation ne passe pas que par la crème hydratante. Elle passe aussi par l’eau que nous ingérons au quotidien. S’il est conseillé de boire 1,5 litre par jour, ce chiffre peut rapidement passer du simple au double en temps de surchauffe estivale. Notre corps, constitué à 70 % d’eau, doit en effet compenser la perte de liquide liée à la chaleur et à l’exposition au soleil. Pour ce faire, un seul mot d’ordre : boire beaucoup… et nous parlons bien ici d’eau (et non de rosé frais). N’hésitez pas non plus à consommer des fruits et les légumes frais de saison, comme la pastèque, qui sont très riches en eau.

Sortez hydratés

L’été, lorsque l’air est sec, l’eau s’évapore plus vite que d’ordinaire. De plus, les UV, la pollution de l’air, le sel de la mer et le chlore de la piscine sont aussi sans pitié avec l’épiderme. La peau est plus vulnérable, peut se déshydrater rapidement, ne pas supporter le soleil et devenir perméable aux agressions. Ainsi, il convient de revoir son planning d’hydratation en été ! Crèmes, laits, émulsions et soins hydratants appliqués matin, midi et soir apportent l’eau nécessaire à la peau avant, pendant et après l’exposition au soleil.

Gestes fraîcheur


37,2°, 39°, 40°, 42° : en temps de surchauffe estivale, on n’arrête plus le thermomètre de grimper. Si bien que lorsque ce dernier est au plus haut, on se prend à rêver d’une douche fraîche. Efficace, un pschitt de brume d’eau SPF30 à l’eau thermale Uriage fait instantanément baisser la température. Hormis ses vertus rafraîchissantes immédiates, ce spray, riche en minéraux et en oligo-éléments hydrate, apaise et protège des UV. Pour décupler la sensation on n’oublie pas de le passer quelques heures au réfrigérateur avant de le glisser dans le sac de plage !


Avec nos conseils, vous êtes maintenant prêt pour affronter le soleil. Et n’oubliez pas : ces astuces s’appliquent aux grands… comme aux petits !

 

Produits

07