AccueilLe Mag

Le Mag

Conseils de dermatologues, avis d'experts, vidéos, découvrez tout ce que vous devez savoir pour une peau saine et éclatante de beauté.

7 questions sur la dermatite atopique

7 questions sur la dermatite atopique

La dermatite atopique touche environ 20 % des enfants et 3% des adultes en Europe. Pour mieux connaître et vivre avec cette affection qui altère la qualité de vie de ses patients, Uriage répond aux questions les plus fréquemment posées.

1/ Qu’est-ce que l’atopie ?

La dermatite atopique est une affection inflammatoire chronique de la peau manifestée par une peau sèche avec des périodes de poussées d’eczéma. Ses manifestations résultent d’une altération de la barrière physique, immune et microbienne de la peau. Les patients développent une sécheresse cutanée qui conduit à une hypersensibilisation de la peau face aux agressions externes. 

2/ D’où ça vient ?

La prédisposition génétique est établie dans la grande majorité des cas. En effet, si un des deux parents souffre d’une dermatite atopique, le risque de transmission génétique est de 56 %. Dans le cas où les deux parents sont atopiques, il y a 81 % de risque pour que l’enfant le soit aussi. On parle alors de « terrain atopique ».
 

3/ Quels sont les facteurs aggravants ?

Si l’origine de la dermatite atopique est d’abord génétique, les facteurs environnementaux sont également pointés du doigt. Vent, froid, stress, pollution, substances irritantes et allergènes mettent les épidermes les plus vulnérables à fleur de peau. Aussi il n’est pas rare que les poils de chats, les acariens, la poussière, les pollens ou encore certains produits alimentaires soient à l’origine d’une poussée d’eczéma.
 

4/ Quels sont les symptômes de la dermatite atopique ?

En période d’accalmie, la dermatite atopique se caractérise par une sécheresse cutanée constante à l’origine du cercle vicieux des démangeaisons. Lors des poussées, l’inconfort se traduit par des lésions eczématiformes qui varient d’un patient à un autre. Rougeurs, vésicules, suintements, croûtes et plaques comptent dans le rang des symptômes les plus fréquents.
 

5/ Peut-on guérir de la dermatite atopique ?

Les symptômes de l’eczéma atopique tendent à diminuer avec l’âge mais ne disparait pas totalement. Car au-delà d’une pathologie, la dermatite atopique est avant tout une nature de peau. Dans 85 % des cas, les manifestations observées durant les premiers mois de vie s’atténuent aux alentours de 6-10 ans. Dans les 15 % des cas restants, l’affection persiste jusqu’à l’âge adulte.
 

6/ Quels sont les conseils des dermatologues pour mieux vivre son atopie ?

Il existe toute une série de bons gestes pour prendre soin de la peau des patients atteints d’eczema atopique. Hydrater sa peau quotidiennement, bannir l’eau trop chaude, proscrire les soins décapants, ne pas frotter l’épiderme, opter pour des vêtements en fibres naturelles, chasser les allergènes sont autant de bonnes habitudes à adopter pour limiter les poussées
 

7/ Quelle est la solution pour combattre l’eczéma atopique ?

Hormis les gestes du quotidien, l’hydratation intensive constitue le traitement de fond indispensable pour prévenir les pics de sécheresse et éloigner les crises et le recours aux dermocorticoïdes. C’est précisément là qu’intervient la gamme de soins Xémose. Lait Emollient, Crème Relipidante Anti-Irritations, Huile Lavante Apaisante, Syndet Nettoyant Doux et Crème Visage agissent sur le rééquilibrage de la barrière cutanée. En proposant le Baume en huile protecteur des peaux très sèches, la gamme s’enrichit d’un  nouveau soin anti-récidive 48h anti-grattage et anti-récidive nouvelle génération.

En cas de poussées, il convient de consulter un médecin dermatologue  qui prescrira le traitement adapté.